[]
logo_ecole

logoEducation. Briser le tabou de la non-mixité

Accueil > Publications > Education. Briser le tabou de la non-mixité

Orbis Géopolitique publie son premier ouvrage et celui-ci est consacré à l’éducation. Publié par Jean-Baptiste Noé, directeur d’Orbis, et Jean-David Ponci, docteur en philosophie des sciences, Repenser l’école. Briser le tabou de la non-mixité, est une étude internationale sur une méthode pédagogique innovante et peu connue : l’éducation différenciée ou éducation non-mixte.

L’éducation non-mixte n’est pas un retour en arrière, mais une pédagogie innovante se fondant sur les recherches scientifiques les plus récentes. C’est à la fois une rupture avec l’éducation mixte mise en place depuis les années 1950 et avec la façon dont l’éducation était conçue par Victor Duruy ou sous la IIIe République.

Se fondant sur des exemples issus de plusieurs pays et de nombreuses publications scientifiques, les auteurs démontrent que la non-mixité est une chance à saisir pour les garçons et pour les filles afin de leur permettre de réussir à l’école et de s’épanouir dans leur vie.

Celle-ci permet d’obtenir de meilleurs résultats scolaires et de rendre les élèves plus heureux. Or une école qui fonctionne bien est le préalable à toute puissance géopolitique.

logo

Contacts

  • information [@] orbis-geopolitique.fr
  • Page facebook Orbis
  • Compte Twitter Orbis
  • Compte Linkedin Orbis
  • chaine Orbis Youtube

Dans les Médias

  • 11
    janvier
    2020

    Le risque cyber, première préoccupation des entreprises pour 2020

    Le risque cyber est la préoccupation principale des entreprises en 2020. Raison pour laquelle Orbis a développé une formation spécifique au risque (...)

    Publié dans : Lire

  • 24
    décembre
    2019

    Le Figaro : La répression en Chine

    Jean-Baptiste Noé est interrogé par Le Figaro sur la répression des catholiques en Chine. A lire ici.

    Publié dans : Le Figaro Lire

  • 19
    décembre
    2019

    Le Parisien : Les PME de plus en plus soumises au cyber-crime

    4 PME sur 10 ont subi une attaque cyber. Comme pour les cambriolages : mieux vaut se former avant plutôt qu’après. Raison pour laquelle Orbis a (...)

    Publié dans : Le Parisien Lire